Le Concours Médical
Jeudi, Juin 18, 2020

HÔPITAL-CLINIQUE-VILLE. Un dialogue à réinventer

Les récentes crises des urgences, puis de l’épidémie de coronavirus, ont rappelé l’importance et la nécessité d’une vraie coordination entre l’hospitalisation publique et privée et les structures de ville. Renforcer ces coopérations permettra de mieux répondre aux besoins en santé de la population et de réorganiser le premier recours.

Construire ensemble une offre de soins ?

Des dissensions historiques perdurent entre la ville, qui reproche à l’hôpital son regard surplombant, et ce dernier, qui déplore le manque de retour d’informations après la sortie d’hospitalisation.
Localement, des initiatives communes voient le jour, avec une implication progressive des hôpitaux dans les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).
À l’échelle nationale, en revanche, on reste loin des filières structurées. Pourtant, la crise du Covid-19 a montré qu’il était possible de trouver rapidement des organisations efficientes.

« Il y a cinq ans, nous avons constaté combien le cloisonnement humain et organisationnel entre la ville et l’hôpital était fort sur notre territoire, se souvient Franck Laureyns, directeur de la stratégie, des affaires médicales et de la communication du CH de Douai (Nord). Nous avons décidé d’y remédier, en commençant par analyser les besoins des libéraux concernant le groupement hospitalier de territoire (GHT). » Depuis, le centre hospitalier multiplie les initiatives en leur direction : création d’un comité mixte chargé d’élaborer des plans d’action qualité ville-hôpital ; ouverture de lignes directes d’astreinte téléphonique vers 25 spécialités signalées comme prioritaires par les praticiens de ville ; création d’une appli ville-hôpital numérique ; accès 24 h/24 au PC de soins de l’hôpital pour les infirmières libérales… Des soirées mensuelles ville-hôpital sont aussi organisées, sur un thème choisi par les professionnels des deux bords en fonction des difficultés constatées sur le terrain. Une réussite totale, selon Franck Laureyns : « En favorisant les contacts dans un cadre de non-jugement, on a créé les conditions pour mieux se comprendre et mieux collaborer. »

 

Auteurs: 
Hélène Colau et Karen Ramsay