Juin 2017

MAYENNE. Des médecins retraités reprennent du service

UNE SITUATION LOCALE QUI BALAIE LES RÉTICENCES

« Aujourd’hui, il faudrait une dizaine de médecins traitants installés à Laval et sa périphérie pour combler le déficit de praticiens, poursuit le Dr Dima. Sur le département, nous manquons d’environ 120 généralistes, spécialistes, médecins de PMI ou encore médecins du travail. » Un tiers des médecins ont 60 ans et plus, et 10 % des médecins généralistes sont des retraités actifs de 65 ans et plus. « La situation est dramatique », déplore-t-il. D’autant plus que si la Mayenne a été précurseur dans la création de maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), aucune n’a vu le jour à Laval ; les jeunes médecins sont donc peu attirés par un exercice dans cette ville. Aussi, le CDOM, qui cherche une solution à ce problème depuis deux ans, a-t-il décidé de miser sur la seule ressource médicale du territoire : les médecins généralistes jeunes retraités. « Lorsque nous avons lancé cette idée, nous avons obtenu une fin de non-recevoir de l’agence régionale de santé (ARS), révèle le Dr Dima. Mais la situation s’est aggravée, des élus en détresse nous ont contactés et nous avons reçu le soutien du maire, du conseil départemental et du préfet. Avec cette telle pression politique, l’ARS n’a pas eu d’autre choix que de nous autoriser à monter notre projet. »