Juin 2017

DÉPENSES DE SANTÉ. Un éclairage par pathologie

La Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) analyse les données de remboursements de soins du système national d’information inter-régimes de l’Assurance maladie (Sniiram) pour les soins de ville et celles du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) pour les soins hospitaliers, et depuis peu, les dépenses de l’hospitalisation à domicile, des soins de suite et de la rééducation. Elle en fait une lecture médicale, grâce à 56 algorithmes construits à partir du diagnostic de sortie, des traitements traceurs spécifiques, etc., pour les principales pathologies.*

 

2012-2015, DIX MILLIARDS D’EUROS DE DÉPENSES SUPPLÉMENTAIRES

En 2015, sur les 57 millions de bénéficiaires du régime général, 20 millions ont eu recours aux soins pour une pathologie spécifique, le plus souvent chronique, ou pour un traitement médicamenteux à long terme (plus de trois délivrances dans l’année), et 26 millions si l’on y ajoute les maternités, les hospitalisations ponctuelles (sans lien avec une pathologie chronique spécifique), les traitements antalgiques ou anti-inflammatoires chroniques. Les 31 millions restants, soit un assuré sur deux, ont bénéficié de soins courants (sans pathologie identifiable).

Toujours en 2015, sur les 133,6 milliards d’euros remboursés en régime général : 30,7 milliards concernent l’hospitalisation ponctuelle, ce qui en fait le premier poste de dépenses, en progression par rapport à 2012 (avec un taux de croissance annuel moyen** des dépenses de 2,4 %) ; 19,3 milliards les maladies psychiatriques et les traitements psychotropes (+2,3 %) ; 14,1 milliards les cancers, dont 12,5 pour ceux en phase active (+ 4 % par augmentation de la dépense moyenne à 11 400 euros par an et par patient ; pour le cancer du sein actif, les dépenses liées aux médicaments de la liste en sus ont augmenté de 22 %) ; 13,2 milliards les maladies cardio-neuro-vasculaires (+3,3 %, dont 3,1 % liés à l’augmentation du nombre de patients) [figure].