Octobre 2018

ÎLE-DE-FRANCE. Un plan pour sauver le tissu libéral

– « Construire l’avenir ». Pour soutenir l’investissement immobilier des cabinets libéraux, 8,2 millions d’euros ont été engagés en un an dans les projets de 47 cabinets médicaux de groupe, soit 174 000 euros par projet. Parmi eux, 16 projets de maison de santé pluriprofessionnelle (MSP).

 

UN SOUTIEN CONCRET

Invitée à venir témoigner de l’aide apportée par l’URPS dans le cadre de ce plan d’action, Virginie Messmer, élue à la santé à Poissy (Yvelines), a expliqué que le diagnostic de l’offre de soins libérale a permis à l’équipe municipale de se projeter à cinq ans et de soutenir des créations de MSP. Deux médecins généralistes ont également fait part de leur satisfaction. Le Dr Fanny Sales, remplaçante depuis seize ans, qui n’arrivait pas à décrocher un prêt bancaire suffisant pour s’installer avec une consoeur à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), et qui a finalement décroché une aide à l’installation en montant un dossier avec l’URPS. Et le Dr Yohan Saynac, qui crée une MSP à Pantin (Seine-Saint-Denis) et a obtenu une aide de 250 000 euros contribuant à financer un projet immobilier de 1,45 million d’euros (local de 313 m2 pour 11 cabinets).

« La situation n’est pas irréversible, les jeunes veulent s’installer en Île-de-France, mais il faut les aider avec des mesures très concrètes et pas de simples discours », en déduit l’URPS médecins.