Novembre 2018

TÉLÉMÉDECINE. Un second avis d’expert en moins de sept jours

Depuis bientôt trois ans, la plateforme deuxiemeavis.fr offre aux patients et aux professionnels de santé la possibilité d’obtenir un second avis pour la prise en charge d’une pathologie.
30 % des demandes concernent le cancer.

 

Deuxiemeavis.fr a pour ambition de permettre à tous les patients et praticiens d’accéder rapidement à un haut niveau d’expertise médicale pour aider à une décision éclairée en cas de maladie grave ou de situation complexe. « Avec la surspécialisation de la médecine, il est compliqué pour un patient et son équipe médicale traitante d’obtenir un rendez-vous rapidement avec un expert de la pathologie pour un deuxième avis », rapporte Pauline d’Orgeval, cofondatrice et présidente de deuxiemeavis.com, plateforme opérationnelle depuis début 2016. Or, l’objectif 2.12 du Plan cancer 2014-2019 prévoit que l’équipe assurant la coordination doit faciliter pour chaque patient l’accès à un second avis concernant sa prise en charge et les options thérapeutiques.

 

UN DISPOSITIF UTILE POUR LES PATIENTS

Lorsqu’un patient découvre qu’il a un cancer, après avoir effectué les examens qui confirment la maladie, son état d’avancement, et permettent d’aboutir à une décision de prise en charge, « il peut, idéalement sur recommandation de son équipe médicale traitante, transférer son dossier dans le cadre de deuxièmeavis.fr », explique Pauline d’Orgeval. Le patient crée son compte, répond à un questionnaire détaillé, télécharge les examens qu’il a effectués ainsi que le courrier de son médecin. « Il peut alors décider de choisir un médecin expert ou laisser la plateforme le désigner », indique-t-elle. Les experts reçoivent une notification et disposent de sept jours pour donner leur compte rendu écrit et signé, l’avis engageant leur responsabilité. Si le patient ne s’y oppose pas, l’avis est envoyé à l’équipe médicale traitante. Pour chaque avis, les médecins sont rémunérés 120 euros, un coût généralement couvert par les mutuelles des patients.