Décembre 2018

DOSSIER MÉDICAL PARTAGÉ. Cette fois, c’est bon ?

Camille Rosenblatt

« CHANGEMENT DE PARADIGME »

Les ambitions sont élevées : « emblématique de la stratégie de transformation du système de santé engagée par le gouvernement […], le DMP n’est pas un gadget : c’est un rouage indispensable de la coordination et de la continuité des soins », a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ajoutant que ce « changement de paradigme » permettra de décloisonner le système de santé et de répondre à la demande de responsabilisation croissante des usagers. Le DMP promet également de se montrer particulièrement utile pour les soins d’urgence, permettant de prendre rapidement des décisions éclairées grâce à l’accès instantané aux informations médicales complètes de l’usager. À ce titre, le volet contenu a été défini par la Haute Autorité de santé en 2013) est un élément central du DMP : en rassemblant les informations clés propres au patient (antécédents, allergies rares, etc.), il vise à améliorer la lisibilité du dossier pour exploiter les données de manière ciblée.

 

LE DÉFI DE L’INTEROPÉRABILITÉ

La simplicité de création est une condition au déploiement massif des DMP, mais son succès dépendra de la capacité des professionnels à l’alimenter au fil du temps, ce qui pose à ce stade la question de l’interopérabilité. Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie, a affirmé qu’aujourd’hui, 69 % des logiciels métier utilisés par les médecins libéraux sont « DMP-compatibles » ; le chantier est en cours pour agréer les logiciels restants ou équiper les professionnels concernés. En attendant, en cas de non-compatibilité, le DMP est accessible en ligne, sans logiciel. Le succès du DMP dépendra donc en définitive de la mobilisation sur le long terme des professionnels, ainsi que des usagers. Avec comme objectif annoncé : ouvrir des dizaines de millions de DMP dans les quatre prochaines années, afin qu’il devienne pleinement intégré aux usages, au même titre qu’aujourd’hui la carte Vitale.