Janvier 2019

PERTE D'AUTONOMIE OU ALD. Bientôt une infirmière « de famille » ?

Avant son examen en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, les sénateurs* ont ajouté mi-novembre à l’article 29 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 (PLFSS 2019) une expérimentation visant à créer le concept d’infirmière référente.

 

Le patient en perte d’autonomie ou en affection de longue durée pourrait la désigner au sein d’une équipe de soins en vue « d’assurer la coordination clinique de proximité en lien étroit avec le médecin traitant et le pharmacien correspondant », dans le cadre d’un projet de santé.

Cette infirmière référente ou infirmière « de famille » est recommandée dans le programme « Santé 21 » de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Europe**. Selon l’OMS, celle-ci pourrait, après avoir reçu une formation adaptée, dispenser à un nombre limité de familles non seulement des soins à domicile mais aussi des conseils sur le mode de vie et des services de soutien familial.

 

* http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2018-2019/106.html
** http://www.who.int/fr