Janvier 2019

HÔPITAL ET CENTRE DE SANTÉ. Une coopération inspirante

Gaëlle Desgrées du Loû
Les hôpitaux universitaires du Nord-Val-de-Seine (HUPNVS) de l’AP-HP et le centre municipal de santé de Gennevilliers (92) ont mutualisé leurs forces pour améliorer l’accès aux spécialistes en ville et réduire la durée moyenne de séjour hospitalier.

 

Transformer des liens d’amitié de longue date en un partenariat pérenne : c’est le pari réussi du centre municipal de santé de Gennevilliers* et de l’hôpital Louis-Mourier (AP-HP), qui ont signé, en juillet 2017, une convention d’affiliation « exemplaire », selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Dans le nord des Hauts-de-Seine, ville et hôpital travaillent de concert pour faciliter l’accès aux soins spécialisés et développer des programmes de prévention. Des plages horaires de consultation sont ainsi réservées chaque semaine à un oncologue, un pneumologue, un urologue et un gastro-entérologue de l’AP-HP. Les actes techniques sont centralisés sur l’hôpital. Une plus-value pour les patients, comme pour les professionnels. « Très attachés à la réduction des inégalités sociales de santé, nous voulons offrir des soins spécialisés de qualité et de proximité, à un prix conditionné par la Sécu, au tiers payant, indique le Dr Guirec Loyer, médecin généraliste et directeur de santé. Quant aux praticiens, ils participent chaque mois à des réunions de concertation pluridisciplinaires communes (RCP), avec des conséquences favorables. Nous sommes en train de rédiger des annexes à la convention, de façon à faire financer le repérage de la fragilité en ville par les infirmières du centre de santé, avec une prise en charge répartie entre le service de gérontologie de l’hôpital et le centre de santé. » Des prises en charge spécifiques (chirurgie dentaire complexe, obésité grave, diabète gestationnel, etc.) ont par ailleurs été développées entre les deux établissements.

 

* http://www.ville-gennevilliers.fr/2391/centres-municipaux-de-sante-cms.htm