Janvier 2019

TÉLÉMÉDECINE*. Les bonnes pratiques du soignant et du patient

« Réunissons ensemble la télémédecine : 2018, l’année pour le patient ». Tel était le thème du 11e Congrès européen de la Société française de télémédecine, organisé les 6 et 7 décembre à Paris. L’occasion de faire un point sur l’actualité autour de cette pratique et d’évoquer son acceptation par les patients.

 

Une décennie de négociations et d’expérimentations ont permis à l’Assurance maladie et aux quatre syndicats de médecins libéraux (CSMF, SML, MG France et Le Bloc) de signer, le 12 juin dernier, l’avenant 6 à la convention médicale, officialisant la généralisation de la télémédecine qui s’inscrit désormais dans le champ conventionnel. Les modifications apportées à la Nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) officialisent deux catégories d’actes : la téléconsultation, effective depuis le 15 septembre 2018, et la télé-expertise, dont le déploiement est prévu pour février 2019. Par ailleurs, le 6 décembre, l’Assurance maladie et les syndicats représentatifs des pharmaciens ont signé un avenant à la convention précisant les conditions dans lesquelles les pharmaciens pourront contribuer à la réalisation d’actes de téléconsultation au sein de leur officine.

* Voir la question juridique sur la télémédecine