Avril 2019

OBÉSITÉ INFANTILE. Transmission de connaissances entre professionnels

DEUX PROJETS POUR LE PUBLIC-CIBLE

Les professionnels de santé leur ont ainsi appris à évaluer les attentes des familles qu’ils reçoivent. Sur cette base, le RAM a mis en place un atelier motricité, avec une partie théorique sur les besoins des enfants et des démonstrations d’activités que les assistantes maternelles peuvent mettre en place avec des moyens simples comme des chaises et des balais. L’Épicerie solidaire a, quant à elle, élaboré un atelier cuisine pour manipuler les produits et a organisé un goûter en présence des enfants et des parents.

Les professionnels de la maison médicale ont ensuite organisé une réunion avec l’Épicerie solidaire et le RAM afin d’évaluer leur action, l’impact de la formation-action et leur volonté ou non de reconduire des projets. « Ce qui est important, c’est l’effet boule de neige puisque les personnes formées peuvent transmettre leurs connaissances à d’autres sur des postures de santé publique », soutient le Dr Boucherle. « L’ensemble du projet a pris fin en décembre 2017, indique Sabine Pagès. Il n’était pas prévu qu’il dure plus longtemps. En revanche, l’ARS prévoit éventuellement un projet plus global pour les enfants de 0 à 6 ans qui ne serait plus uniquement centré sur l’obésité. » Néanmoins, les professionnels de santé essaient d’envisager une suite avec d’autres partenaires, notamment la communauté d’agglomération et d’autres associations.