Septembre 2019

EXPÉRIMENTATION. Errams : faciliter les projets, accompagner les équipes

DES OBJECTIFS PERSONNALISÉS

De janvier 2019 à décembre 2020, huit MSP* seront accompagnées tout au long de cette expérimentation dont les modalités de fonctionnement ont été coconstruites avec l’ARS BFC, qui en assure le financement. L’équipe régionale ressource compte huit facilitateurs supervisés par deux « copilotes » médecins généralistes, et répartis en quatre binômes composés d’un professionnel de santé (pour son expérience) et d’un coordinateur (pour la méthode et l’expertise).

Recrutés début 2018, ces facilitateurs de niveau 1 ont été formés pendant six mois au niveau 2, et interviennent auprès de deux MSP pendant deux ans. En fonction des besoins identifiés, ils peuvent faire appel à un coach (développement des échanges interprofessionnels, résolution des conflits…) ou à une équipe DIM (utilisation optimale du système d’information, soutien technique et méthodologique…). « Il a fallu faire du sur-mesure dans chaque cas, explique le Dr Christophe Rohrbach. Il s’agit d’adopter le rôle de pair et de mettre l’équipe en confiance. »

Karina Boudier, coordinatrice à la MSP des Deux Rives à Saint-Loup-Géanges, et Lise-Marie Deschamps, médecin généraliste à la MSP de Nozeroy, constituent l’un de ces binômes. « Ce projet nous amène à mobiliser des compétences, à encourager le travail en équipe et à trouver des leviers pour faire avancer les projets », s’enthousiasme Karina Boudier. La force de leur duo ? L’expérience d’un professionnel de santé qui partage le même « langage » que les équipes, et les compétences d’une coordinatrice en méthodologie, démarche projet… « Une complémentarité très pertinente ! ». Le binôme intervient auprès de la MSP de Saint-Claude (sorties d’hospitalisation) à Besançon et à Orgelet (prévention sommeil), dans le Jura. Une première réunion, courant mars, a permis d’interroger la dynamique de travail et le profil des équipes, de préciser les objectifs et le temps dédié à ces actions.

La MSP des Deux Rives à Saint-Loup-Géanges s’est aussi portée volontaire au projet Errams, et compte travailler sur les sorties d’hospitalisation, accompagnée par Thomas Raguin et Céline Vaananen (voir encadré ci-dessus). « Depuis 2013, l’équipe travaille sur son projet de santé, et avec l’ouverture de la MSP en 2018, nous avons souhaité saisir cet appui pour améliorer à la fois la prise en charge et l’organisation du travail », explique Karina Boudier, qui tient la double casquette de « visiteur » et de « visité  ». Objectif de son équipe : profiter de ces deux ans d’accompagnement pour réfléchir à ses pratiques et être mieux armée pour mener à bien des projets à l’avenir.

* Les 8 MSP (Saint-Claude, Bletterans, Crêches-sur-Saône, Les Errues-Menoncourt, Montceau-les-Mines, Orgelet, Rigney et Saint-Loup-Géanges) doivent posséder une fonction de coordination, être en fonctionnement MSP depuis au moins trois ans et disposer d’un système d’information labellisé partagé.