Le Concours Médical
Mai 2020

PORTRAIT. Edwige Genevois : chef de file de l’adaptabilité

UN DOUBLE ENGAGEMENT

Le bouche-à-oreilles aidant, « en 2012, un médecin de Romenay, un village situé à quelques kilomètres de Tournus, m’a proposé le poste de coordinatrice au sein de leur future maison de santé », rapporte Edwige Genevois, qui hésite, étant déjà très investie à la MSP de Tournus. Elle se laisse pourtant convaincre d’assister à la première réunion d’équipe. « J’ai rencontré des professionnels qui, pour partie, n’étaient pas convaincus de la plus-value du travail coordonné. Le médecin leader avait compris la nécessité de s’orienter vers ce type de structure pour garantir une pérennité de l’offre de soins. Mais la concrétisation s’avérait plus compliquée car les autres voyaient plus de contraintes dans ce regroupement. » Malgré tout, elle s’engage et est mise à disposition par la MSP de Tournus, à raison d’une journée et demie par semaine. « Je suis parvenue à démontrer à cette équipe l’importance de la coordination dans le fonctionnement de sa future structure. Aujourd’hui, il leur serait inenvisageable de s’en passer. C’est ma plus belle réussite professionnelle ! »

En parallèle, la MSP de Tournus ouvre ses portes en avril 2012. Il faudra environ deux ans à l’équipe pour structurer son organisation interne. « Le vivre et travailler ensemble est un long apprentissage pour lequel la coordinatrice a toute sa place. Il faut parvenir à coordonner des professionnels habitués à un mode de fonctionnement jusqu’alors individuel. Ce n’est pas toujours aussi simple, les personnalités de chacun jouent pour beaucoup. » D’ailleurs, conscients que le travail en coordination ne leur correspond pas, certains soignants ont quitté la structure. « Il est d’autant plus important, lorsque de nouveaux professionnels souhaitent rejoindre la MSP, de leur expliquer les contours de l’exercice en pluriprofessionnalité et s’assurer que l’approche répond à leur projet. » C’est là une de ses missions, parmi d’autres…

Outre la gestion courante et juridique de la structure, le suivi du budget, la comptabilité, la gestion du système d’information et des ressources humaines, les actions de formation, Edwige Genevois assure également l’accompagnement des réunions d’équipe, la mise en oeuvre du projet de santé, notamment dans la recherche de financements, le suivi des indicateurs et l’évaluation des actions de santé, la réalisation des bilans d’activité, ou les relations avec les partenaires extérieurs. Des missions qu’elle peut remplir grâce à la confiance des deux équipes. N’ayant aucun enjeu professionnel et financier au sein des MSP, elle bénéficie aussi d’une crédibilité dans l’accompagnement des professionnels. « Ils savent que les propositions que j’amène autour de la table sont désintéressées et visent à faire fonctionner au mieux la structure. »