Le Concours Médical
Mai 2020

BREIL-SUR-ROYA. Une maison de santé au coeur de l’hôpital de proximité

Parmi les protocoles, l’un concerne les INR. « Entre 17 h et 18 h, la secrétaire du cabinet reçoit l’ensemble des résultats des patients prélevés le matin, rapporte celui-ci. Les médecins ajustent les posologies, et ensuite place aux infirmières libérales qui, au domicile des patients adaptent la prescription en fonction des informations qu’elles reçoivent sur le logiciel d’informations partagées. » La MSP a aussi conclu des conventions-cadres avec l’hôpital, dont une sur la télémédecine : l’hôpital met une salle à disposition de la MSP, qui a acheté le matériel et, en contrepartie, peut l’utiliser pour faire de la téléformation, par exemple. La MSP porte aussi le plateau technique de l’hôpital, avec une salle de radiologie et d’échographie.

 

ATTIRER LES JEUNES

« L’objectif de ces projets est d’améliorer la qualité des soins et le lien avec l’hôpital, mais aussi d’optimiser et de pérenniser l’offre de soins », rapporte Jean-Louis Gerschtein. D’où la casquette de maîtres de stage afin d’accueillir des internes en médecine, dont deux ont été recrutés. Les kinésithérapeutes se sont également formés à devenir maîtres de stage. « Nous voulons recevoir les stagiaires pour leur montrer l’intérêt de travailler en MSP et en milieu rural », explique Krisztian Danka, précisant que l’avantage de leur organisation est de pouvoir travailler à plusieurs kinésithérapeutes en même temps et de collaborer avec les autres soignants.

Aujourd’hui, les professionnels de santé se concentrent sur l’élaboration de leur communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) avec un projet d’ouverture d’une MSP à Menton, qui regroupera des médecins jeunes retraités et des jeunes diplômés recherchant davantage un exercice en milieu urbain.