Le Concours Médical
Mai 2020

PLEXUS SANTÉ. Une plateforme web dédiée à la coordination

Jonathan Herchkovitch

UNE OFFRE INADAPTÉE

« Nous étions tous insatisfaits de l’offre, explique-t-il. Parmi tout ce qui existe sur le marché, il y a un outil pour tout le monde et pour tout faire… sauf la coordination ! » Le généraliste s’est alors associé à un ami, Benoît Jupinet, disposant d’une solide expérience en tant que chef de projet, et ils ont réuni une dizaine de professionnels de santé et d’amis pour financer et créer Plexus santé, une plateforme en ligne destinée à la coordination. Une professionnalisation de la bidouille « mails-Doodle-Exel » de coordinateurs, dans une philosophie fuyant la lourdeur des solutions proposées par les gros éditeurs.

Ils ont donc débuté une réflexion autour de trois axes : la gestion de projet, la gestion financière, et le partage de documents, qu’ils ont identifiés comme des piliers d’intervention des coordinateurs. Avec une philosophie simple : fluidifier le processus, pour les coordinateurs comme pour les équipes. La promesse de Plexus santé : proposer aux professionnels une vision globale de ce qu’il se passe dans leur maison de santé, permettre un échange entre professionnels et entre les structures, la production simplifiée à l’extrême d’un site web, et une aide à la structuration du bilan ACI à la fin de l’année.

L’idée générale pour les coordinateurs, c’est de leur donner un outil pour sortir des tâches redondantes administratives, et qu’ils puissent libérer plus de temps pour faire valoir leurs compétences, qu’elles soient liées à leur exercice de soignant, ou à celui de coordinateur, notamment autour de la gestion de projet », souligne Pierre Chassaing.

 

LE COORDINATEUR-CHARGÉ DE PROJET

La gestion de projet ne s’invente pas si facilement. Partant de ce constat et de leurs expériences respectives de médecin en exercice pluriprofessionnel et de chargé de projet, les deux associés ont monté un outil destiné à faciliter la vie des équipes. « Il est important de disposer d’un accès facile et rapide aux différents projets de la maison de santé et aux documents qui y sont liés, explique Pierre Chassaing. La méthode “débrouille” des mails a ses limites : on reçoit des réponses multiples, sans suivi des modifications, des informations redondantes... » Bref, un enfer dont beaucoup ont fait l’expérience.