Octobre 2019

PROTOCOLE PLURIPROFESSIONNEL. Couverture vaccinale : rappel DTP et grippe



Le pôle de santé multisite, à Saint-Nicolas-de-la-Grave et à Lavit de Lomagne, en Occitanie, a voulu parfaire un dispositif de vaccination déjà existant pour la grippe saisonnière, et auquel la population adhérait assez bien. Elle a conçu un protocole sous la forme d’une campagne de vaccination active, promue par tous les professionnels de santé du territoire, et l’a élargi aux rappels diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP). En effet, 40 % des retards des rappels vaccinaux sont le fait d’oubli ou de négligence(1). Pour le rappel décennal du DTP, seuls 44 % des personnes de 65 ans et plus étaient à jour selon une étude nationale de 2011(2), et pour la grippe, la couverture vaccinale reste inférieure à 75 % chez les populations cibles (39,1 % chez les moins de 65 ans à risque ayant une pathologie sous-jacente ; 50,8 % chez les 65 ans et plus), selon une étude menée en 2015-2016[3]).

 

LE CONTEXTE

Direction l’Occitanie, vers la communauté de communes Terres des confluences (22 communes, dont celle de Saint-Nicolas-de-la-Grave), sise au sud-ouest du Tarn-et-Garonne, en zone de vigilance/territoire vulnérable selon le classement de l’Agence régionale de santé : l’accès aux soins y est fragilisé par la disparition progressive de professionnels de santé. Elle jouxte la communauté de communes de la Lomagne Tarn et Garonnaise (31 communes, dont celles de Beaumont-de-Lomagne et Lavit-de-Lomagne).

Pour anticiper cette désertification médicale annoncée, un pôle de santé multisite, dénommé MSP des Halles de la Sère, a ouvert ses portes en décembre 2012, afin d’offrir aux professionnels de santé de Saint-Nicolas- de-la-Grave, de Beaumont-de-Lomagne et de Lavit-de-Lomagne, avec lesquels il a été conçu, un cadre d’exercice regroupé pour coordonner leurs actions, et ainsi espérer pérenniser leur installation.

Ce pôle comporte deux lieux de prise en charge globale de proximité. À Saint-Nicolas-de-la-Grave (29,3 km², et 2 243 Nicolaïtes), bourgade proche de Moissac et de Castelsarrasin, au carrefour des provinces du Quercy, de Gascogne, de Guyenne et des plaines de la Garonne, les locaux flambant neufs de la maison de santé pluriprofessionnelle communautaire – sise sur un terrain de 620 m², vendu 1 euro symbolique par la commune, au lieu-dit Couget – ont été livrés en juillet 2019 (première pierre posée le 30 novembre 2018). Ils regroupent 4 médecins généralistes, 2 pharmaciens, 6 infirmières, 3 kinésithérapeutes et espèrent accueillir orthophoniste, psychologue, podologue, et dentiste. Deux médecins généralistes y exercent déjà, le Dr Dedieu et le Dr Simon Zerdoun…

1. Blanc P. Vaccins : convaincre et innover pour mieux protéger. 2007 sept. Report No. : rapport n° 476.

2. Guthmann JP. Enquête nationale de couverture vaccinale, France, janvier 2011. Institut de veille sanitaire ; 2011.

3. InVS. Grippe/Données/Couverture vaccinale. invs.santepubliquefrance. 2016.