Juin 2017

MAYENNE. Des médecins retraités reprennent du service

UN MONTAGE PARTICULIER

« Un médecin qui a cessé d’exercer depuis moins de cinq ans peut tout à fait reprendre une activité », précise le président du CDOM. Le cumul avec la retraite est possible, mais le praticien n’est pas pour autant exonéré de charges. C’est pourquoi les différentes parties prenantes au projet ont décidé de salarier les médecins, à hauteur de 40 euros de l’heure. Les cotisations salariales sont en effet moins élevées que les charges de la Carmf et de l’Urssaf dont un médecin retraité reprenant une activité libérale doit s’acquitter, alors même que cela ne lui apporte aucun complément puisque sa retraite est soldée. « Face à cette décision du salariat, il nous a fallu trouver un porteur pour la structure. Il s’agit de la Mutualité française Anjou- Mayenne. Ce choix a été difficile à faire accepter, mais très vite les praticiens ont compris qu’il n’y avait pas d’autres solutions. » La structure, qui sera réévaluée dans trois ans, prend donc juridiquement la forme d’un centre de santé(2). Mais en aucun cas le CDOM ne veut l’assimiler à un centre afin de ne pas pérenniser l’approche. « Cette structure est une rustine à notre problème de démographie médicale et a vocation à s’effacer lorsque le problème sera résolu, fait savoir le Dr Dima. Elle permet aussi aux médecins de décrocher de leur pratique gentiment. »