Le Concours Médical
Février 2020

ARTICLE 51. Emno ou le parcours de soins nutrition

Inauguré en 2017, l’Espace médical nutrition et obésité (Emno) dessine un parcours médico-éducatif pour le patient présentant un trouble du comportement alimentaire ou souffrant d’obésité.
Un dispositif « article 51 » qui s’inscrit dans le cadre du Parcours nutrition-santé de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté.
 

L’Espace médical nutrition et obésité (Emno) de la maison médicale de Valmy (Dijon) a été inauguré en 2017 pour répondre, avant tout, à un besoin au niveau du territoire : « Je coordonnais alors un service de prise en charge de l’obésité à la clinique du Chalonnais et, sur le territoire, nous sentions qu’il y avait un problème de suivi des prises en charge, explique Cyril Gauthier, médecin nutritionniste au sein du groupe Ramsay santé. Nous avons donc créé l’Emno pour prendre le relais des prises en charge hospitalières. » D’autant que le retour à domicile est souvent complexifié par des difficultés d’accès aux soins, le manque d’acculturation de l’entourage ou de pratique de l’éducation thérapeutique du patient (ETP), le peu de liens entre l’hôpital et la ville… L’obésité touche 17 % de la population nationale [Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2017, NDLR]. Une problématique comportementale, précise le médecin, qui ne se résume pas à la simple diététique mais demande des changements sur le long terme et une implication de l’entourage. Un enjeu majeur de santé publique aussi, vu l’inégalité d’accès aux soins des plus précaires, la désertification médicale et paramédicale, mais aussi une pratique difficile de l’ETP en médecine de ville… Autant de raisons pour imaginer, au sein d’une structure pluriprofessionnelle – comptant un médecin, une infirmière, une diététicienne nutritionniste et une psychologue –, un parcours de soins en fonction du profil des patients.