Le Concours Médical
Mars 2020

PORTRAIT. Dr Paul Frappé, un enthousiaste à toute épreuve

Gaëlle Desgrées du Loû
À 40 ans, Paul Frappé cumule les engagements autour de la médecine générale : un pied sur le terrain dans une MSP de Saint-Étienne (Loire), un autre à la faculté dans la recherche et l’enseignement. Il préside également, depuis mars 2019, le Collège de médecine générale. Les chantiers ne manquent pas.

 

« Être utile. » C’est sans doute le fil rouge des choix posés par le Dr Paul Frappé : le lancement d’une maison de santé, son installation dans un quartier précaire de Saint-Étienne, son engagement à la présidence du Collège de médecine générale, sa volonté de transmettre... Et, bien sûr, sa vocation médicale, avec une conception particulièrement humaniste de son métier. « Si je ne m’étais pas senti utile dans mon boulot ou si j’étais en concurrence avec des collègues, cela ne m’aurait pas plu. En allant travailler pour des gens qui ont un vrai besoin, je sais pourquoi je me lève le matin. Pour moi, la médecine, c’est aider les gens à vivre et à traverser des étapes qui peuvent être difficiles. Ce n’est pas les guérir ou reculer leur espérance de vie », expose-t-il.

Au sein de la MSP inaugurée en 2013, le cabinet de Paul Frappé est le lieu d’accueil et d’écoute de migrants, de personnes désinsérées qui ont « besoin de retrouver des rails », de celles souffrant de troubles psychiatriques… « J’aimais bien l’urgence mais j’ai l’impression de sauver davantage de vies ici qu’en faisant de l’urgence. Que ce soit en faisant de la psychothérapie de soutien ou, de manière plus classique, en adressant rapidement, aux bonnes personnes et dans les meilleures conditions, un jeune atteint de leucémie », confie-t-il. La forte prévalence de certaines pathologies, comme le diabète, l’hypertension ou encore la thalassémie*, reflète la mixité sociale et culturelle de la patientèle.

* Maladie qui touche essentiellement les personnes originaires du pourtour méditerranéen, du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique subsaharienne.