Le Concours Médical
Mai 2020

PORTRAIT. Edwige Genevois : chef de file de l’adaptabilité

L’IMPULSION D’UNE DYNAMIQUE

La mission n’est pourtant pas de tout repos. « Lorsqu’on choisit d’être coordinateur, il faut accepter d’apprendre tous les jours. Les formations qui émergent constituent de formidables outils. » Elle a d’ailleurs suivi, en 2017, la formation Pacte, assurée par l’École des hautes études en santé publique (EHESP) à destination des coordinateurs, afin de se donner une certaine légitimité. « Je voulais disposer d’outils et m’assurer d’être dans le vrai par rapport au travail que j’accomplis au sein des équipes », reconnaît celle qui est aujourd’hui formatrice relais en Bourgogne-Franche-Comté. Les qualités d’un coordinateur ? Faire preuve d’adaptabilité, accepter que l’équipe ait besoin de temps pour acquérir la maturité nécessaire pour aller plus loin, tout en gardant en tête la vision du projet de santé. « Il faut savoir écouter et, en miroir, être un bon communicant pour aider à la prise de décision. »

En 2018, la MSP de Tournus connaît une crise interne. « C’était éprouvant émotionnellement, mais c’est, à mon avis, incontournable dans la vie en équipe. Cette crise, qui fait gagner en maturité, ne doit pas être considérée comme un échec. » En s’appuyant sur une meilleure communication au sein de l’équipe, et les compétences d’un coach et d’un cabinet d’avocats pour valider la structuration de l’organisation, l’équipe a su se reconstruire sur des bases neutres et saines. « J’ai beaucoup appris sur moi-même et ma capacité de résilience durant cette période, analyse Edwige Genevois, convaincue que l’organisation pluriprofessionnelle permet de répondre aux nombreux défis de santé et aux crises sanitaires. Cette organisation favorise l’intelligence collective et la capacité à faire converger toutes les connaissances et le savoir-faire de chacun vers un but commun. Mais pour que cela fonctionne, il faut savoir être réactif aux évolutions de santé et impulser une dynamique. Mission qui relève de la fonction de coordinateur, qui a l’avantage de pouvoir prendre de la hauteur et, ainsi, d’avoir une vision plus globale. »