Mai 2015
.

Le meilleur de vos contributions

Concepcion Alvarez
Document
Depuis quelques mois, vous avez la possibilité de vous exprimer sur Leconcoursmedical.fr. Parmi les nombreuses contributions publiées, quelques coups de gueule contre le tiers payant généralisé, mais pas que. Des propositions pour réformer le système de santé ou encore lutter contre les déserts médicaux et répondre aux attentes des jeunes praticiens.

Le tiers payant généralisé

Sans surprise, c’est le tiers payant généralisé (TPG) qui est au coeur des débats, alors que la loi de santé de Marisol Touraine est en cours d’adoption au Parlement. Le Dr Alain Rotivel, médecin généraliste, adresse ainsi une pétition à « M. le président de la République et Mme la ministre de la Santé » contre cette mesure, « en raison du risque que celui-ci [le TPG, ndlr] soit chronophage, pénalisant, aliénant pour les praticiens et qu’il puisse exposer au risque de privatisation déguisée du système de santé et d’altération du secret médical au détriment des patients. » Ainsi, le Dr Rotivel propose de mettre en place un TPG « volontaire et facultatif, simple et rapide, avec une garantie de paiement claire, et avec un payeur unique : la Cnam (charge à la Cnam de faire régler leur part aux mutuelles, mais qu’en aucun cas les praticiens ne soient réglés directement par les mutuelles pour tout ou partie de leurs actes) ».

 

De son côté, Baron, médecin francilien, estime que « supprimer la médecine libérale en rendant les médecins dépendants de la Sécurité sociale, par l’intermédiaire du tiers payant pour tous, est un leurre. Tout gratuit pour tout le monde conduira à des excès. J’en ai pour preuve une patiente qui en CMU (ne payant donc pas les consultations) venait me voir comme neuvième avis après huit avis de confrères qu’elle ne croyait pas. Ne croyez-vous pas que ne rien payer multipliera les demandes inutiles ? Cessons d’être idéalistes, la médecine est un art, pas un commerce ».

 

Le TPG n’est pas rejeté par tous. Le Dr No, médecin généraliste retraité de Bretagne, explique pourquoi il est pour. « Je trouve que le tiers payant généralisé est une bonne option. Je suis pour remplacer le paiement à l’acte par un système de forfaits ou par une forme de salariat. Je ne me suis jamais senti un “médecin libéral”, plutôt un médecin libre. Je trouve que le corps médical, dans sa majorité, est très corporatiste, rétrograde, a peur de la nouveauté. Le mouvement de grève actuel est anachronique. Et tout le monde semble se laisser berner, comme s’il y avait un consensus contre une loi qui n’est pas mauvaise en soi. Et, bien sûr le Conseil de l’Ordre suit le mouvement... (à quand sa suppression SVP). »

 

La refonte du système de santé

Les idées ne manquent pas quand il s’agit de repenser le système de santé de demain. Ainsi, Docadam, médecin généraliste bordelais, a concocté un programme qui repose sur cinq piliers.

Contributions

  Notez bien, chers lecteurs, la provenance de notre message. Nous sommes à Chittagong (Bangladesh), dans 10 ans, le 17 Mai 2025. Patrice et moi venons de débarquer à l'Aéroport...

Pour une refondation efficace du système de santé :   1°) Education des patients dès le plus jeune âge sur l'utilisation correcte du système de santé. Permettrait de ne pas encombrer les...

Malheureusement le praticien libéral isolé va disparaître dans les 10 ans à venir. Il va disparaître sous l'effet des contraintes du tiers payant et de l'augmentation des charges. Resterons...