Le Concours Médical
Avril 2019

RÉSEAU MILLESOINS. Les pharmaciens en vrais maîtres d’oeuvre

Sur le plateau de Millevaches (Limousin), les professionnels de santé sont regroupés au sein du réseau Millesoins, un pôle de santé hors les murs. Ils multiplient les projets depuis sa création pour dispenser au mieux des soins de qualité à leur patientèle.

 

Situé en moyenne montagne, sur le plateau de Millevaches, le pôle de santé créé en 2010 est la solution initiée par des professionnels de santé face au risque de désertification médicale sur leur territoire. Afin de pérenniser l’offre de soins, ils n’ont pas souhaité se réunir au sein d’une seule et même structure, une décision qui n’aurait pas répondu à la demande de la population très dispersée – une douzaine d’habitants au kilomètre carré – et n’aurait fait qu’accroître la difficulté d’accès aux soins. Ils ont ainsi décidé de conserver les lieux de soins existants et d’y ajouter de nouvelles maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) pour créer un pôle de santé multi-sites sur deux départements, notamment la Corrèze et la Creuse. Le réseau est désormais constitué de médecins généralistes, d’infirmières libérales et salariées (un centre de santé), de pharmaciens, de masseurs- kinésithérapeutes et de chirurgiens-dentistes. « Cette organisation est un mécanisme d’adaptation, explique Antoine Prioux, pharmacien et coordinateur du réseau. Cette stratégie évolutive a permis aux professionnels de santé de gagner en stabilité en créant, entre eux, de l’entraide, de la coopération et de l’interdépendance permettant une meilleure gestion de l’équilibre vie privée/vie professionnelle. » C’est après un diagnostic territorial, effectué en 2011 avec l’aide d’un cabinet de conseil, que les professionnels de santé ont obtenu, via des fonds européens, un financement pour la construction des deux autres petites MSP supplémentaires. Ils ont débuté l’activité du pôle avec l’expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR), puis les NMR et le règlement arbitral, avant de s’engager au sein d’une société interprofessionnelle de soins ambulatoires (Sisa) en 2015 et de faire aujourd’hui partie de l’accord conventionnel interprofessionnel (ACI). « Il était important que les médecins continuent de parcourir la campagne, de cabinet en cabinet, afin de distribuer l’offre médicale », rapporte Antoine Prioux*. C’est d’ailleurs cette organisation qui a séduit, il y a deux ans et demi, le Dr Timothée Grenaille, installé dans une MSP à Bugeat, après un stage au sein du réseau Millesoins. « Ce qui m’a attiré, c’est de pouvoir exercer dans mon cabinet situé dans l’une des MSP deux jours par semaine, puis me rendre dans un autre cabinet du réseau pour une journée et ainsi de suite, témoigne-t-il. Le réseau permet de pratiquer de manière éclatée et donc d’assurer la continuité des soins. C’est comme effectuer des remplacements mais en travaillant en mon nom propre. »

* Retrouvez son portrait dans Le Concours médical de mai 2018.